Accueil Actu Quelles sont les associations les plus créées en France ?

Quelles sont les associations les plus créées en France ?

Selon un rapport du site statista, entre 2018 et 2019, un peu plus de 72 000 associations ont été créées dans l’ensemble du territoire français. Ce chiffre est en légère baisse depuis à cause des limitations induites par la crise du Covid-19, mais il est bien parti pour reprendre. Alors, quelles sont les associations les plus créées en France ?

Les associations françaises en chiffres

Lire également : Découvrez les meilleures opportunités de formations en ligne accessibles gratuitement

Selon le site statista en effet, 72.077 associations ont été créées en France entre 2018 et 2019. C’est un très bon chiffre comparé à celui de 2014-2015 ou le record de 75.115 associations créées a été atteint. Toujours selon ce site, voici ce qu’il en est de la part de chaque type d’association pour la période s’étalant du début de l’année 2016 à fin 2019 :

    A lire aussi : Les méthodes pédagogiques incontournables pour des formations efficaces

  • Les associations culturelles représentent environ 24% des associations créées entre 2016 et 2019 en France.
  • En deuxième place, nous avons les associations sportives qui représentent une part de 17%.
  • En troisième place, il y a les associations dédiées au loisir qui détiennent 11% des associations françaises en 2019.

Les associations les plus créées en France

Ce sont les chiffres de 2019. Les choses ont quelque peu changé en 2021. Même sans rapport officiel, force est de constater que la tendance va plutôt vers le sport. On constate en effet une augmentation significative des associations sportives. Cela s’explique par le nombre important d’évènements sportifs qui ont eu lieu en 2021.

Il y a aussi le besoin de s’évader après plusieurs mois d’enfermement pendant les confinements successifs occasionnés par la pandémie mondiale du Covid-19.

Les associations culturelles passent alors en seconde position. On parle surtout d’associations musicales et artistiques en tout genre.

Les associations dédiées au loisir, elles, gardent toujours la troisième position. Et en quatrième place, il y a les associations d’éducation populaire.

Ces informations sont issues d’un recensement effectué par le site Recherches et Solidarités en accord avec le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse. Sur les 9 458 associations recensées, le rapport dénombre 3 451 associations sportives, 1 350 associations culturelles, 1 102 dédiées au loisir, divertissement et vie sociale ainsi que 809 associations dédiées à l’éducation populaire.

Comment créer son association ?

Créer une association peut toujours être intéressant même si le but n’est pas lucratif. En vous rendant sur un site d’informations professionnelles, vous remarquerez qu’il est toujours possible de bénéficier d’une défiscalisation lorsqu’on souhaite être indépendant financièrement. Or, justement, les associations profitent de nombreux avantages fiscaux.

Il est très facile de créer une association en France. D’ailleurs, le gouvernement français incite les particuliers à se lancer dans la création d’associations en facilitant notamment les démarches. En cherchant à trouver plus d’informations pour créer son association, on s’aperçoit finalement qu’il n’y a rien de compliqué.

D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2020, la demande pour une publication de déclaration au Journal Officiel des associations est gratuite si elle était facturée 44 euros avant.

Les avantages et les obligations liés à la création d’une association

Créer une association peut apporter de nombreux avantages, mais cela implique aussi certaines obligations. Tout d’abord, les associations peuvent bénéficier d’exonérations fiscales sous certaines conditions. Elles ont la possibilité de demander des subventions et des dons.

En contrepartie de ces avantages financiers, les associations doivent respecter un certain nombre de règles. Par exemple, il est capital de prendre part aux décisions importantes liées à la gestion et au développement de l’association. De plus, toute association doit être déclarée auprès du greffe des associations. Cette formalité administrative est indispensable pour que l’association soit reconnue également et puisse jouir pleinement des droits qui lui sont accordés par la loi.

Donc, créer une association est un processus simple mais nécessite néanmoins le respect scrupuleux des procédures administratives ainsi que celui des échéances légales prévues dans les statuts.

Les différences entre une association loi 1901 et une association loi 1905

Il existe deux types d’associations en France, celles qui sont régies par la loi 1901 et celles qui sont régies par la loi 1905. Les différences entre ces deux types d’associations concernent principalement leur but.

Les associations relevant de la loi de 1901 ont pour objet général une activité culturelle, sportive ou encore caritative. Elles peuvent aussi avoir un caractère politique si elles ne s’engagent pas dans une démarche électorale.

En revanche, les associations soumises à la loi de 1905 ont pour objectif principal l’exercice du culte religieux. Ces associations doivent être organisées selon des règles spécifiques définies par cette même loi.

Bien que les modalités administratives soient similaires pour toutes les associations, pensez à bien connaître ces nuances afin d’éviter tout risque d’incompatibilité avec le cadre légal auquel elle doit se conformer.

Savoir quel type d’association nous voulons créer revêt une importance capitale si l’on veut éviter toute confusion juridique et administrative ultérieure.

Les principales étapes pour la création d’une association loi 1901

Maintenant que nous avons vu les différences entre les deux types d’associations, revenons à la création d’une association loi 1901. Voici les principales étapes :

1. La rédaction des statuts
Cette première étape consiste en la définition de l’objet et des règles qui régissent le fonctionnement de l’association. Vous devez vous renseigner auprès d’autres associations similaires pour ne rien oublier.

2. L’enregistrement à la préfecture
Une fois les statuts rédigés, il faut envoyer une déclaration (Cerfa n°13973*) au greffe des associations du département où sera située votre association. L’accusé de réception signifie que votre dossier est complet et vous ouvre ainsi un compte bancaire.

3. L’immatriculation au Journal Officiel
Votre demande doit être envoyée avec une copie certifiée conforme des statuts, une attestation sur l’honneur signifiant que vos dirigeants sont en accord avec ces derniers et un document prouvant leur identité. Cette inscription permettra à votre association de bénéficier notamment d’exonérations fiscales ou encore d’obtenir plus facilement certaines subventions.

4. L’ouverture du compte bancaire
Un RIB original accompagné d’un exemplaire des statuts doit être transmis à la banque choisie afin qu’elle puisse mettre en place le compte associatif.

5. La publication dans un journal habilité
Cette dernière étape vous permettra d’obtenir la reconnaissance de l’État. Elle consiste à publier une annonce légale dans un journal habilité qui informe du lieu, de l’objet et des dirigeants de votre association.

Vous devez respecter chacune des étapes pour être sûr que votre association soit reconnue juridiquement par les pouvoirs publics. Il ne reste plus qu’à se mettre au travail pour donner vie à vos projets associatifs !

Les outils et ressources pour faciliter la gestion d’une association

Maintenant que nous avons vu les différentes étapes de création d’une association loi 1901, intéressons-nous aux outils et ressources qui peuvent aider à sa gestion.

Il faut bien comprendre le fonctionnement interne de l’association. Les membres doivent connaître leurs droits et obligations afin qu’ils puissent participer pleinement à la vie associative. Si vous êtes un dirigeant ou une future personne en charge d’une association, voici quelques outils pour faciliter la gestion :

Gérer les finances peut être complexe pour une petite structure associative. Un logiciel adapté permettra une tenue rigoureuse des comptabilités. Certains sont gratuits comme Grisbi ou Association Facile tandis que Payfit offre des solutions payantes mais plus poussées.

Ce répertoire public regroupe toutes les associations déclarées en France depuis le 1er janvier 2000, y compris celles qui ne bénéficient pas du statut d’intérêt général. Il permet notamment de vérifier si deux associations portent déjà le même nom dans une même commune.

Les avocats proposent souvent leur aide gratuitement aux petites structures associatives sur certains domaines : Création/Transformation/Sauvegarde/Liquidation/Contentieux/Fiscalité.

De nombreux organismes privés et publics existent afin d’aider votre cause financièrement, tels que Le Compte Asso lancé par le ministère de l’Économie et des Finances.

Des évènements sont souvent organisés dans le cadre associatif. Pour simplifier l’organisation, il existe plusieurs outils comme Weezevent ou Eventbrite qui facilitent la vente de billets en ligne.

C’est une liste non exhaustive, mais elle peut vous aider à mieux comprendre les ressources mises à votre disposition pour vous faciliter la vie associative. Gérer une association n’est pas facile, mais c’est avant tout une aventure humaine et collective qui mérite qu’on s’y investisse pleinement !

ARTICLES LIÉS